Comment faire un bilan de compétences?

Partagez sur vos réseaux:

Le bilan de compétences est important pour mieux s’orienter, se vendre auprès de ses clients, mais aussi pour vaincre le syndrome de l’imposteur. C’est un exercice qui nécessite du temps et de la réflexion, et il est tout à fait possible de gagner en clarté au fil du temps. Voici cinq astuces pour vous aider à identifier vos points forts et compétences sur le plan professionnel.

1 – Faites le point sur vos compétences

Prenez le temps de réfléchir à vos rôles antérieurs ou d’analyser votre curriculum vitae. Pensez à des moments où vous avez réussi, obtenu des résultats positifs et notez les compétences utilisées. Notez également les retours positifs que vous avez reçus de vos collègues, amis, professeurs ou employeurs. Cela vous permettra souvent d’identifier des domaines dans lesquels vous excellez.

N’hésitez pas à utiliser une liste de compétences et de qualités pour vous simplifier la tâche. Il vous suffira de souligner ce qui s’applique à vous, d’après votre réflexion.

2 – Recensez vos centres d’intéret

Il est parfois difficile de faire un bilan de compétences quand on a très peu d’expérience professionnelle. Si votre CV vous semble vide, considérez également vos passions et votre vie personnelle! En effet, certains de vos loisirs et même vos responsabilités familiales peuvent indiquer des compétences naturelles ou des aptitudes particulières. Après tout, ce sont aussi des domaines dans lesquels vous investissez du temps et de l’énergie. Par exemple, en tant que maman de jeunes enfants, vous êtes peut-être naturellement doué dans la résolution de problèmes. Ou encore, peut être que vous êtes un créatif né!

3- Utilisez des tests en ligne

Il est possible de faire des bilans de compétences ou des tests d’orientation en ligne. Mais ces derniers ne sont pas toujours pertinents. Utilisez leurs résultats comme une piste de réflexion supplémentaire et non comme la seule source d’information. Rappelez-vous que le bilan de compétence est juste un outil pour clarifier si un projet que vous avez en tête ou un changement d’orientation est vraiment réaliste. Ne vous attendez pas à une révélation miraculeuse de votre futur rôle.

4 – Sondez vos proches

Il est vrai que parfois, on a tendance à sous-estimer nos capacités. Parlez à des amis, des membres de votre famille, ou des collègues de confiance pour obtenir leur perspective sur vos compétences et points forts. Ils vont certainement vous permettre d’ajouter à votre bilan de compétences des atouts que vous n’aviez peut-être pas considérés.

Cela peut être lors d’une conversation ou en publiant une simple publication sur vos réseaux sociaux pour demander à vos amis de vous raconter des situations dans lesquels vous les avez aidés.

5 – Recensez vos connaissances

Vous avez sûrement appris à utiliser certains outils, techniques, logiciels ou langages courants dans votre domaine. Il est temps de les inclure dans votre bilan de compétences. Essayez de les lister tout en précisant le niveau de connaissance que vous avez. Pour savoir si vous pouvez être considéré comme débutant, intermédiaire ou avancé, c’est simple.

Le niveau débutant signifie que vous avez une connaissance de base, peu d’expérience pratique, des capacités limitées et un besoin de supervision constante.  

Le niveau intermédiaire signifie que vous avez une connaissance solide, la capacité d’effectuer des tâches sans supervision constante et une expérience pratique. À ce niveau, vous êtes capable de résoudre des problèmes complexes liés à la compétence.

Le niveau avancé indique une connaissance approfondie et étendue du sujet. Vous êtes capable de travailler de manière autonome et possédez une expérience pratique étendue dans divers contextes. Vous êtes capable d’innover, de résoudre des problèmes difficiles et de prendre des responsabilités en lien avec cette compétence.

D’ailleurs, la fonctionnalité Évaluation des compétences de LinkedIn vous permet de tester les compétences que vous ajoutez à votre profil. C’est un moyen de vous faire une idée objective sur votre niveau dans une compétence.

Pour conclure

Maintenant que vous avez pris conscience de vos compétences et vos forces, vous constaterez peut-être que certaines d’entres elles doivent être renforcées ou mises à jour. D’autres peuvent même s’avérer indispensables dans les secteurs que vous ciblez ou les services que vous souhaitez offrir. N’hésitez pas à vous former pour vous donner les chances d’atteindre vos objectifs.

Il est normal de ne pas être sûr à 100%. C’est en explorant les possibilités, en rencontrant du monde dans votre domaine et en testant des mandats que, petit à petit, l’horizon s’éclaircit.

JESSIE EKILA

Auteure de Adjointe virtuelle et Libre

Coach et mentor pour adjointe virtuelle

Nouvelles ressources exclusives pour les adjointes virtuelles

Événements à venir

À propos de l'auteur

 

  • Coach et mentor pour adjointe virtuelle
  • Auteure de Adjointe virtuelle et Libre
  • Généreuse et pragmatique,  elle publie régulièrement des contenus experts sur lafeevirtuelle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des ressources utiles

Visitez notre page de ressources pour télécharger notre excellente liste de ressources !

Restez connecté avec des nouvelles et des mises à jour!

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour. 

Panier
Retour en haut

Vous aimez nos contenus et vous n'êtes pas encore inscrit à l'infolettre des Adjointes virtuelles du Québec?

Comme plus de 1000 adjointes virtuelles qui l’ont déjà fait, inscrivez vous pour recevoir encore plus de contenus de qualité et de belles opportunités de contrat. C’est gratuit!

Wébinaire gratuit

Impôt des particuliers

pour les adjointes virtuelles en comptabilité